Haut Potentiel Intellectuel

Haut potentiel intellectuel (HPI) et troubles psychiques associés

Les personnes qui présentent un haut potentiel intellectuel (QI élévé) sont malheureusement exposées à des troubles psychiques : anxiété, dépression et addictions. Malgré leurs ressources intellectuelles importantes, beaucoup de HPI se retrouvent en situation d’échec à l’âge adulte et sont peu diplômés !
Ils ont été en décalage avec le système scolaire, en raison de leur avance intellectuelle contrastant avec une moindre maturité affective, de leur fréquente absence d’organisation (n’ayant pas besoin de travailler pour comprendre) de leur hypersensibilité… Il peut s’en suivre une « automutilation intellectuelle”, une mésestime de soi à l’origine de troubles psychiques et de graves difficultés d’adaptation.
Le dépistage de telles situations cliniques se fait par un bilan neuropsychologique et la prise en charge fait appel à des techniques issues de la thérapie comportementale et cognitive et de la réhabilitation psychosociale.

Syndrome d’Asperger