Psycho-education en gérontopsychiatrie

Des modules spécifiques sont proposés afin de répondre au mieux aux attentes et problématiques de nos patients hospitalisés en gérontopsychiatrie. Les modules mis en place au sein de l’unité visent à prendre en compte les fragilités liées à l’âge mises en évidence par les syndromes gériatriques présentés par nos patients.

Les différentes thématiques abordées pourront être développées par la neuropsychologue, les infirmiers, l’ergothérapeute et l’art-thérapeute de l’unité. Le format des séances est adapté aux capacités d’attention de la personne âgée. Les séances sont donc plus courtes et ont moins recours à la vidéo-projection.

Mieux s’alimenter

Une séance d’une heure qui permet d’apporter des notions de nutrition de la personne âgée. L’objectif de cette séance est d’informer sur les besoins nutritionnels et de connaître les catégories d’aliments pour adapter son alimentation à l’avancée en âge.

Cette séance est couplée avec un atelier cuisine pour une mise en pratique des connaissances théoriques abordées lors de la première séance.

Prévenir la chute

Les séances sont animées dans le but d’identifier les facteurs de risque d’une chute. La deuxième partie s’attache à la prévention in situ c’est-à-dire à l’adaptation de l’environnement domestique du patient à son domicile.

Se rétablir et préparer sa sortie

À travers cet atelier d’une heure, la question du retour à domicile est abordée sous l’angle du rétablissement. Une séance d’une heure permet ainsi d’évoquer la notion de rétablissement, les émotions du patient, les perspectives qui s’offrent à lui, les changements à opérer, se faire aider.

Aider son proche à ne pas s’épuiser (avec les familles et aidants)

Ce module destiné aux aidants du patient présentant une dépendance.
Une fois par mois, il leur est donc proposé de participer à cette séance qui vise à les aider à prendre conscience de la nécessité de se faire aider, de pouvoir passer le relai, de faire des pauses dans l’accompagnement de leur proche.

Remédiation cognitive

Deux fois par semaine, selon la prescription du psychiatre, les patients sont invités à participer à des séances de remédiation cognitive. 4 séances sont consacrées à la mémoire et 4 autres pour les fonctions exécutives.