L’hospitalisation en psychiatrie générale

Comment se fait l’admission en psychiatrie ?

L’admission en psychiatrie générale se met en place après un premier contact avec médecin adresseur (médecin généraliste ou psychiatre) et l’accueil prioritaire est réservé aux patients en attente dans les services d’urgence UCAP et APEX.

L’admission du patient est réalisée par le psychiatre de garde puis le patient est suivi quotidiennement par un psychiatre référent.

Comment se passe la prise en charge du patient au cours de l’hospitalisation ?

Le séjour, variable en durée selon la pathologie présentée et son intensité, est de manière générale conçu en deux séquences  et s’organise selon un projet thérapeutique individuel.

Une première séquence est centrée sur l’approfondissement diagnostique (entretien personnalisé, utilisation d’outils psychométriques standardisés, recours éventuel à un bilan psychologique et/ou neuropsychologique),  l’instauration d’un traitement adapté chimiothérapique avec conciliation médicamenteuse et d’un traitement psychothérapique, la réalisation d’un bilan éducatif partagé, le renforcement de l’alliance thérapeutique, la conscience et la compréhension des troubles, l’évaluation du réseau social.

Un projet de soins personnalisé est établi dès les premiers jours et réévalué lors des concertations cliniques hebdomadaires.

Une deuxième séquence est axée sur la préparation de la sortie et la prévention de la rechute, elle privilégie la psycho-éducation et le renforcement motivationnel, l’engagement dans les activités thérapeutiques et l’évaluation fonctionnelle et sociale.

 Des activités thérapeutiques sont proposées pendant le séjour, à visée :

  • de bien-être et conduites de santé (sport, remise en forme) ;
  • d’activation comportementale, TCC ;
  • de psycho-éducation ;
  • gestion du stress ;
  • de favoriser l’expression et le développement des ressources personnelles ;
  • remédiation cognitive ;
  • Des activités occupationnelles favorisant la socialité sont également proposées ainsi que des rencontres avec des associations d’usagers.

Et la sortie ?

La sortie est inscrite dans une continuité des soins : prise de rendez-vous de suivi médical et social si besoin, orientation si besoin vers des prises en charge spécialisées, utilisation de réseaux de partenariat, poursuite éventuelle, dans le cadre des soins ambulatoires, de séances de psycho-éducation et/ou de thérapies cognitives de durée brève : gestion du stress, gestion du sommeil, estime de soi, affirmation de soi permettant de soutenir le processus de rétablissement et d’accompagner la convalescence.