L’établissement

clinique le coteau les coteaux dauphiné grenoble clinique psychiatrique troubles mentaux établissement dépression depression psy barbe

La clinique du Dauphiné (ex “Le Coteau”) est un établissement d’hospitalisation complète en psychiatrie, privé, agréé et conventionné.

Située à Seyssins, à un quart d’heure de Grenoble, avec une capacité d’accueil de 140 patients, la clinique psychiatrique du Dauphiné propose une approche globale de la santé psychique en soins libres.  Sa vision thérapeuthique basée sur la psychiatrie intégrative positionne le patient en tant qu’acteur de ses soins.

L’objectif est son rétablissement et sa réinsertion en s’appuyant sur une logique de parcours personnalisé en lien avec avec les adresseurs ou partenaires.

La clinique est une structure de courts séjours en psychiatrie générale ou gérontopsychiatrie.

La clinique est membre de la Fédération de l’Hospitalisation Privée (FHP).

La clinique du Dauphiné a ouvert une unité de gérontopsychiatrie en juin 2016 et a intégré le Groupe Sinoué en 2007.

La prise en charge des patients s’effectue selon les valeurs du Groupe Sinoué :

  • qualité des soins et innovation
  • excellence médicale
  • culture éthique
  • collégialité des équipes
  • responsabilité économique
  • valeurs humaines

Soigner autrement

Les soins à la clinique du Dauphiné procèdent selon une approche bio psychosociale des troubles psychiques, prenant en compte les déterminants multiples de la santé mentale, intégrant des techniques médicamenteuses et non médicamenteuses, des approches psychothérapiques et d’éducation à la santé et un travail en réseau.

Un des objectifs essentiels de cette approche de la psychiatrie est la préservation des capacités fonctionnelle dans une logique de rétablissement et le maintien d’un fonctionnement social et professionnel.

Ecouter

  • des psychiatres (entretiens quotidiens)
  • des médecins somaticiens
  • une équipe pluridisciplinaire : psychologues, neuropsychologue, infirmiers, ergothérapeute, aides-soignants, kinésithérapeutes, art-thérapeuthe, diététiciens, animateurs.

Expliquer et comprendre

  • des interventions d’éducation thérapeutique concernant la perception des troubles, le vécu subjectif, le choix des traitements, l’acquisition de facteurs de protection et la prévention de la rechute visant à rendre la personne acteur de ses choix thérapeutiques,
  • une prescription médicamenteuse concertée et personnalisée,
  • des entretiens individuels de soutien, renforcement et de motivation également proposés par les infirmiers,
  • des bilans d’exploration neuropsychologiques et psychologiques.

Changer

  • Les facteurs de stress durables biologiques (maladies infectieuses, hormonales, douloureuses…) psychologiques (deuil, séparation, maltraitance) sociaux (rythmes inadaptés liés au conditions de travail, précarité…) sont à l’origine des décompensations psychiques les plus fréquentes : anxiété, dépression et de leur chronicisation avec le risque de  développer des addictions.
  • Le séjour permet d’expérimenter et de renforcer des stratégies de changement de ses équilibres émotionnels et de modification de son style de vie en prenant en compte les dimensions psychiques et somatiques : des programmes d’activités psychothérapiques cognitives et comportementales sont proposés : gestion du stress, remédiation cognitive, affirmation de soi, programmes mindfulness et psychologie positive, rétablissement, approches psycho-corporelles, activation comportementale, sport adapté, diététique et aménagement des rythmes sociaux…
  • Des programmes spécifiques d'”adaptation et d’aménagement des ryhthmes” sont destinés aux personnes âgées et à leurs aidants familiaux.

Soigner dans le cadre d’un parcours de soins et prévenir la rechute

  • Rendre l’environnement accueillant à ces évolutions et prévenir la rechute impliquent un travail partenarial avec les autres intervenants du parcours : proches, aidants sanitaires et sociaux , médecins référents et spécialistes, médecine du travail, filière gérontopsychiatrique et filière gériatrique, réseau RéHPsy
  • Les travailleurs sociaux et les personnels sont formés à la référence de parcours.

Quelles pathologies sont concernées ?

  • Troubles de l’humeur et des émotions : dépressions, troubles bipolaires, troubles anxieux, phobies et troubles obsessionnels, syndrome  douloureux chroniques avec manifestations psychiques…
  • Syndrome d’épuisement ou burn-out en situation de stress au travail.
  • Troubles addictifs :  alcool ,tabac ,médicaments , addiction sans produits ( jeux …) et dépendance affective associés à des troubles psychiques.
  • Troubles du comportement alimentaire.
  • Troubles cognitifs (attention, concentration, mémoire, communication sociale) du jeune adulte, de l’actif et des seniors.
  • Troubles psychiques associés à un haut potentiel intellectuel.
  • Syndrome d’Asperger et troubles psychiques associés.
  • Troubles psychiques des personnes agées en dehors de troubles démentiels diagnostiqués.

L’organisation des services

Trois unités de psychiatrie générale pour adultes :

  • unité Agate,
  • unité Beryl,
  • unité Cristal.

Une unité  de psychiatrie de la personne âgée : unité Bayard.